Humidité et isolation : la solution d’Aéraulec

Humidité et isolation : la solution d’Aéraulec

Poursuite des interviews de Votrechaudiere.com avec des exposants du salon écobat 2014. Marc Noël, gérant de la société Aéraulec nous parle de son activité autour de l’isolation des murs humides, un problème souvent négligé à tort par le secteur du bâtiment.

Pouvez-vous présenter votre société et votre parcours ?

Ayant parfois vécu dans des locaux insalubres pendant l’enfance, j’ai toujours connu le problème de l’humidité des bâtiments. J’avais depuis longtemps commencé une réflexion sur les solutions à apporter à ce problème et cela s’est concrétisé en 1999 alors que je travaillais sur un bâtiment humide à assainir. En recherchant sur le marché, je n’avais pas trouvé de solution satisfaisante. Comme d’autre part nous avions peu de moyens financiers, j’en suis donc venu à développer moi-même une solution peu onéreuse qui a permis de remédier efficacement au problème d’humidité de ce bâtiment et c’est ainsi que je me suis lancé dans cette spécialité.

Notre activité se concentre maintenant sur la rénovation énergétique durable des bâtiments anciens humides. Dans ce secteur, le mot durable a toute son importance car beaucoup d’entreprises ont négligé le coté humidité et se sont mises à faire de l’isolation thermique en mésestimant les problèmes d’humidité, ce qui a pu mener à de grandes déconvenues et à des conflits avec les clients suite à des sinistres. C’est donc pour pouvoir proposer des solutions de rénovation durable que j’ai créé le système aéraulique breveté et de marque déposée AÉRAULEC.

Quelle est l’innovation avec votre solution d’isolation ?

isolation humidité

Solution d’isolation Aéraulec

Le principe du système AÉRAULEC est très simple. Lorsqu’on pose un isolant thermique directement sur un mur humide, l’humidité est empêchée de s’évaporer naturellement. Elle reste alors contenue dans le mur, monte encore plus haut (pouvant atteindre les poutres) et gagne également l’isolant thermique. Pour éviter cela, entre le mur humide et l’isolant, nous gardons un espace tampon de 3 à 4 cm et on le ventile d’une façon particulière. Au sol, on insuffle de l’air sain prélevé à extérieur et au plafond on aspire l’air humide que l’on rejette à l’extérieur. On procède chaque jour à un tel balayage complet de l’espace tampon et on obtient ainsi deux résultats principaux :

  • le maintien des conditions d’équilibre hygroscopique des matériaux du mur,
  • la pérennité de l’isolant thermique.
Depuis une dizaine d’années, les experts expliquent que certains vieux murs ne supportent pas d’être asséchés, au risque de provoquer à long terme de graves dégâts dans la structure du bâtiment. Avec l’action du système AÉRAULEC ce risque n’existe pas car les conditions normales de fonctionnement des murs humides restent assurées.

Comment identifier l’humidité chez soi ?

Une situation typique et très fréquente d’humidité en rez-de-chaussée est celle qui résulte des remontées capillaires dans les murs de la bâtisse. C’est une question qui m’intéresse énormément, car actuellement l’humidité est un sujet qui fait débat dans le secteur de la rénovation. Ça devient donc l’affaire de tout le monde et de personne, sans qu’il y ait de véritables spécialistes. Il faudrait pouvoir faire le diagnostic d’humidité d’un bâtiment en suivant un procédé établi et reconnu de la profession mais cela n’existe pas pour l’instant. Chacun le fait donc à sa façon puisqu’il n’y a pas d’équivalent au diagnostic (bien défini) de performance énergétique. C’est ce que je dénonce activement dans la profession. Il faudrait créer un diagnostic humidité formalisé avec des critères définis et reconnus.

Dans le cadre d’un groupe de travail, j’ai fait une contribution écrite intitulée « Nécessité de créer une filière humidité pour la rénovation énergétique durable du bâti ancien et humide ». J’y ai expliqué ces problèmes et j’ai proposé des solutions pour mettre en place une telle filière, à commencer par la formation des acteurs du secteur. Il faut créer un référentiel et mettre en place les procédures d’établissement des diagnostics. Les bureaux d’études doivent également être armés pour pouvoir traiter de tels problèmes. Les entreprises de mises en œuvre doivent être équipées et formées pour réaliser ce qui a été prévu par les bureaux d’études.

D’ailleurs, pour la rénovation de bâtiments anciens, on parle de plus en plus de proposer une offre globale pour faire un bouquet de travaux dans de bonnes conditions. Il serait judicieux de prévoir une clause humidité au sein de cette offre globale, cela éviterait que la question de l’humidité arrive trop tard (après les travaux d’isolation) et permettrait d’éviter de futurs sinistres.

Quels sont les risques encourus si l’humidité n’est pas traitée ?

Une des premières choses à laquelle on pense pour les travaux de rénovation, c’est l’isolation : on fait alors des travaux traitant principalement ce point sans trop se soucier de savoir comment vont s’effectuer les transferts l’humidité. Et puis au bout de quelques temps l’humidité gagne du terrain et finit par attaquer l’isolation thermique qui perd alors toutes ses qualités. L’humidité traverse l’isolant et monte parfois dans le mur jusqu’au plafond (en 1 an, 2 ans, 5 ans…).

Quel est votre premier retour sur votre participation au salon écobat ?

C’est ma 3° participation à l’évènement pour présenter AÉRAULEC et expliquer comment ce système permet de vivre en bonne intelligence avec l’humidité présente dans un bâtiment ancien. La différence avec les années précédentes est que cette année j’ai eu de très nombreuses discussions avec des architectes qui s’orientent vers la rénovation des bâtiments et sont confrontés à des problèmes d’humidité. Ils recherchent donc des solutions nouvelles pour y remédier et AÉRAULEC en est une très efficace.

14 Responses to Humidité et isolation : la solution d’Aéraulec

  1. You are one of the most talented writers on the entire Internet!

  2. Wine Drinkers dit :

    I’ve never ever read anything better!

  3. Happy Woman dit :

    I ate rice for lunch.

  4. You can say that again!

  5. Way to go on making a great site!

  6. Where do you buy all your hardware?

  7. Don’t forget the grilled onions!

  8. Way to go Edward. This blog is amazing!

  9. No one can ever say this site is boring!

  10. Popcorn dit :

    Would you like some popcorn?

  11. These two are some real messy eaters!

  12. « Really appreciate you sharing this article post.Much thanks again. Want more. »

  13. Thank you ever so for you blog.Thanks Again. Want more.

  14. Thanks again for the blog article.Really looking forward to read more. Really Great.

Laisser un commentaire